close
Linux/Unix

tune2fs : Modifier les paramètres des système de fichier ext2, ext3 et ext4

tune2fs est une commandes très utilisée par les administrateurs UNIX/linux pour modifier les paramètres des système de fichiers ext2, ext3 et ext4.

Nous allons voir dans cet article les paramètres qu’on peux modifier et qui me parait utiles de les connaitre.

avant de pouvoir modifier quoique ce soit, il faut connaitre déjà les valeurs des paramètres existantes.

Pour cela il suffit d’utiliser la commande tune2fs avec le paramètre -l :

 

Comme pourriez le constater, la commande affiche tout les valeurs des paramètres du système de fichier /etc/sda1.

Voyons voir les plus importants :

-Filesystem volume name: C’est le nom de la partition donné lors de la création du système du fichier avec mkfs ou bien avec la commande e2label.

Last mounted on : C’est le point de montage de la partition ( / dans mon cas ).

Filesystem UUID Il s’agit d’un numéro qui permet d’identifier la partition d’une façon unique

-Filesystem OS type : Le système d’exploitation installé sur la partition

Inode count : Le nombre d’inode qui existe sur la partition

Block count: Le nombre de bloc de la partition

Free incodes : Le nombres des inodes libres

Free Blocks : Le nombre des blocks libres

Block size : La taille du block

Filesystem created : La date de la création du système de fichier

Last mount time : La date de la dernière montage.

mount count : Indique combien de fois le système de fichier a été monté.

Maximum mount count : Le nombre de montage après lequel le système effectuera un check de la partition 

Comme je vous ai dis précédemment il y a  paramètres qui peuvent être changés au besoin.

Dans cet articles je vous présente les paramètres que je change souvent le plus souvent :

 

1-Maximum mount count :

Ce paramètre permet d’indiquer au programme e2fsck d’après combien de montage il peux effectuer un check à la partiton.

Exemple :

si je met 15, cela signifie qu’après le 15ème montage, e2fsck effectuera un check de la partition.

Par défaut le paramètre “Maximum mount count” est à -1, cela veux dire que le nombre de montage n’est pas pris en compte par e2fsck, en d’autre terme aucun check ne sera effectué quelque soit le nombre de montage :

Pour changer ce paramètre il suffit d’utiliser l’option -c comme ci-dessous:

Comme vous pouvez le constater le système nous dit que cela a été effectué avec succès.

Nous allons vérifier cela nous même :

Je me suis servi de la commande “grep” pour affiner ma recherche 😉 .

Et voilà notre paramètre a été bien modifié.

 

2-mount count :

Comment je peux savoir combien de fois ma partition a été monté ?

C’est en vérifiant la valeur du paramètre mount count :

 

Mais dans quel cas j’aurais besoin de modifier ce paramètre ?

 

Si par exemple le prochain redémarrage de mon système le nombre de montage de ma partition va atteindre la valeur du paramètre “Maximum mount count” donc ce cas e2fsck va effectuera un check avant de monter la partition, si je ne veux pas que cela se passe pour un X raison, je peux réinitialiser  ce paramètre à 0 et donc mentir au système pour qu’il ne fasse pas de check 😉 .

Ou bien faire le contraire , le modifier pour qu’il fasse le check 😉 .

Voici un exemple pour que vous puissiez bien comprendre :

Le nombre de montage de ma partition a atteint le maximum de nombre du montage ( 15 ) :

Donc au prochaine redémarrage de ma machine un check va être effectué sur la partition /dev/sda1 :

Supposant que j’ai besoin de redémarré mon ordinateur, ma partition est très grande et le check va prendre beaucoup du temps et mois je suis pressé, je ne veux pas alors que ce check se fasse, dans ce cas je vais réinitialiser le compteur à 0 ( ou à n’importe quelle valeur au dessous de  Maximum mount count ) :

Comme ça il y aura pas de check au prochain redémarrage 😉 .

3-Modifie la valeur de l’UUID:

La commande tune2fs permet de modifier la valeur de l’identifiant UUID ( en Hexadécimal ) qui permet d’identifier d’une façon unique la partition.

Pour cela on ajoute l’option -U :

#tune2fs -U 044cccaf-41e0-914a-ca134418db23 /dev/sda1

Un exemple vaut mieux qu’un long discoure 😉

Je voudrais changer l’id de ma partition /dev/sda1 mais avant j’aurai besoin de savoir l’ID existant, pour cela j’utilise la commande dumpe2fs:

Ensuite je change l’ancien ID par 045ccaaf-aff1-30e0-914a-ca115518db06 :

Opss!! un message d’erreur a été affiché : The UUID may only be changed when the filesystem is unmounted.

Le système nous informe que l’UUID n’a pas été modifié car la partition n’est pas démonté :).

Ainsi pour pouvoir modifié l’UUID vous devez d’abord démonter la partition avec la commande umount.

 

Pour résumer, voici une vidéo qui résume l’utilisation de la commande “tune2fs” :

 

Leave a Response